Réformer les institutions

Publié le par Frédo45

Face à la déliquescence dans laquelle se sont plongés nos dirigeants politique, il est désormais urgent de s'inscrire dans une nouvelle démarche démocratique. Ce ne sont pas les réformes engagées concernant la transparence et le non-cumul des mandats qui changeront la donne.

 

IL FAUT REVOIR NOS INSTITUTIONS !

 

Comment introduire une dose de proportionnelle au parlement ?

 

Chacun explique qu'il faut intégrer la proportionnelle aux élections législatives. C'est une fausse bonne idée. cela créerait une instabilité politique telle que le pays deviendrait difficile à gouverner. Quand on voit les tractations opérées entre EELV et le PS et leurs conséquences sur l'action du gouvernement, nous serions éclairés d'éviter de les étendre.

Par contre, il est un élément du parlement, enfermé dans son conservatisme et ses avantages, qu'il est temps de faire exploser tant il est obsolète et anti-démocratique. Comment expliquer que la voix d'un maire d'une commune de 300 habitants ait autant de valeur que celle d'un maire d'une commune de 100.000 habitants ? Vous l'avez compris, il faut désormais agir sur le Sénat. Pour introduire la proportionnelle au Parlement, il faudrait élire les sénateurs à la proportionnelle complète, au suffrage universel direct à mi-mandat du président et des députés. La mise en place du quinquennat a totalement changé la donne. L'Assemblée Nationale n'a plus le même pouvoir et afin d'établir un contre-pouvoir à ce duo Elysée-Bourbon, il faut redonner force au Sénat ! Le suffrage universel direct s'en chargera en plus du choix de la date des élections sénatoriales : à mi-mandat, elles permettront de juger des premières actions du gouvernement.

 

Réformer aussi les collectivités locales.

 

Outre l'instauration de cette VIème République, il devient urgent de réformer notre système électif local. Trop d'élus, trop de subdivisions ! Il faut favoriser les regroupements de communes, voire les provoquer ! Des communes de 300 habitants isolées sont-elles encore viables à l'heure où les parents cherchent des moyens de garde, où les écoles sont soumises aux restrictions budgétaires, où le soutien aux seniors est indispensables, où la demande d'accès à la culture et aux loisirs grandit chez les Français ? Les communautés de communes sont une réponse à ces enjeux, encore faut-il que les maires acceptent de céder un peu de leur pouvoir... Certains d'entre eux sont des Abraracourcix incapables de descendre de leur bouclier !!! peut-être faut-il les y aider ?

Il faut revoir le fonctionnement des assemblées départementales et régionales. Pourquoi ne pas proposer un scrutin de liste dans chaque département afin d'élire les conseillers généraux ? Ils seraient élus à la proportionnelle avec une prime à la liste qui arriveraient en tête. Une fois les conseillers généraux désignés par le scrutin universel, ils se réuniraient au sein d'une assemblée régionale dans laquelle ils éliraient leur exécutif.

On réduirait ainsi le nombre d'élus et le conseil régionale disposerait d'antennes départementales plus proches de la population.

 

Malheureusement, tout cela ne restera qu'un voeu pieux tant que les élus ne resteront pas campés sur leurs avantages. L'opacité et l'oligarchie électorale ont encore de beaux jours devant eux.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article