Manifestations du 20 novembre.

Publié le par Frédo45

Mardi 20 novembre : grande manifestation de la fonction publique. Les revendications ? Une hausse du pouvoir d'achat ! A l'heure où les dirigeants des grandes compagnies de grande distribution annoncent, avec une certaine honnêteté - il faut leur rendre ça - que les prix des produits de consommation courante vont voir leur coût s'élever au 1er janvier 2008 (produits pour bébé, légumes en conserve etc...), à l'heure où le baril de pétrole atteint 99 dollars, à l'heure où nos représentants politiques s'octroient des avantages sociaux gigantesques (maintien de régimes spéciaux pour les députés, allongement de l'assurance chômage pour les parlementaires et augmentation su salaire du président et du budget de l'Elysée), il est étonnant qu'il y ait encore des français qui s'opposent à la grève des fonctionnaires, pourtant si légitime.

Faut-il rappeler qu'un enseignant est recruté à BAC + 5 et qu'il touche 1300 € nets en début de carrière ? Une étude du CRES démontre que si pour les salariés peu diplômé, il existe un certain avantage pécuniaire à travailler dans la fonction publique, il est aussi très désavantageux d'être haut diplômé et l'on peut voir des écarts allant jusqu'à 20 % entre un salarié du privé et un salarié du public. Notons que ce sont les fonctionnaires hommes en fin de carrière qui sont les plus mal lotis.

http://www.crest.fr/pageperso/pouget/dossier_public_prive_JP.pdf

Et face aux mensonges de l'Etat, qui déclare que les fonctionnaires ont été augmenté de 3,5 % chaque année depuis trois ans (il est vrai que si le président est considéré comme fonctionnaire, alors cela va avoir une influence sur les chiffres !), comment peut-on resté de marbre ? Une augmentation de 3, 5 % du salaire annuelle consiste à dire qu'un salarié qui gagnait 1000 € il y a 3 ans en gagne désormais 1120 aujourd'hui. Qui est assez sot pour le croire ?

Le problème est qu'encore une fois, le fonctionnaire passe pour un privilégié. Et pourquoi ? Parce qu'il a le droit de faire grève. Mais c'est un droit que tout le monde devrait posséder et ce n'est que l'installation volontaire d'un chômage de masse qui empêche les salariés du privé de manifester leur contentement. Et ce qui est étonnant, c'est qu'au lieu d'en vouloir au grand patronat qui organise et fait perdurer cette situation en connivence avec les dirigeants français, les français voient comme genèse de tous leur maux, la fonction publique et quand ce n'est pas celle-ci, le responsable est tout nommé : c'est l'étranger. On peut voir ici une habile manipulation, voire une propagande, orchestré par les gouvernants français. Autre raison pour laquelle le fonctionnaire est considéré comme privilégié : il a la sécurité de l'emploi. Mais n'est-ce pas là un droit qui devrait être propagé ? On parle de droit opposable au logement mais qu'en est-il du droit opposable au travail ?

Parce que les revendications des fonctionnaires concernent un problème qui touche la majorité des Français, il est essentiel de soutenir ces manifestations.

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article